Les 4 clés de la réussite de votre patrimoine retraite

Aujourd’hui où le nombre de retraités croît bien plus vite que le nombre d’actifs cotisants, les pensions des régimes de retraite obligatoires ne peuvent qu’évoluer à la baisse. Vous constituer un patrimoine retraite, dédié au financement de votre retraite, devient chaque jour plus indispensable.

Fort de ses 30 ans d’expérience au service de la gestion de patrimoine des particuliers et des chefs d’entreprise, Philippe Delaître, directeur de l’ingénierie patrimonial à MaRetraite.fr partage avec vous les 4 points clés pour réussir votre patrimoine retraite

Si vous adoptez ces 4 bonnes pratiques, vous serez sur la voie d’une retraite confortable et heureuse.  Si vous avez besoin d’aide pour les appliquer, contactez-nous.

Anticipez !

Pour vous constituer un patrimoine retraite, vous devez anticiper, c’est-à-dire vous projeter dans l’avenir.

Posez-vous les questions suivantes :

  • A quel âge est-ce que je veux partir à la retraite ?
  • Quel montant de pensions puis-je espérer à cet âge ?
  • Quelle perte de revenu cela représente-t-il par rapport au niveau de vie que je veux atteindre ?
  • Comment puis-je gérer mon épargne pour combler cette perte ?
  • Quels seront les besoins de mon foyer d’ici là ? Pourrai-je faire face à des imprévus ?

Pour cette raison, nous vous encourageons, quel que soit votre âge, à faire une simulation de votre revenu à la retraite sur MaRetraite.fr.

Cette simulation créera une prise de conscience, un état d’esprit d’anticipation, de vue à long terme qui est indispensable pour bien gérer votre argent.

Capitalisez !

La capitalisation, c’est ce qui permet à votre épargne de grandir. Vous faites un placement qui rapporte des intérêts. Si ces gains sont capitalisés, c’est-à-dire ajoutés à votre capital (et non retirés), ils rapporteront à leur tour des intérêts. Votre argent travaillera pour vous.

La capitalisation paye énormément sur le long-terme. Plus vous commencez tôt à épargner pour votre retraite, plus votre épargne fructifiera car elle sera capitalisée sur une longue durée. Ainsi, 50 euros économisés chaque mois et placés à 2% pendant 40 ans vous donneront un capital de 36.333 euros.

Prêter attention à la capitalisation, c’est aussi être exigeant sur le rendement de son épargne. Une différence de 1% ou 2% sur un taux d’intérêt produira une grosse différence à terme. Ainsi, si nos 50 euros par mois sont placés à 5%, au lieu de 2%, le capital au bout de 40 ans atteindra 74.428 euros, soit plus du double.

Sécurisez !

Quand vous pensez à capitaliser, vous cherchez naturellement le meilleur rendement possible. Dans notre exemple précédent, vous préfèrerez sans doute le placement qui rapporte 5% au placement qui n’en rapporte que 2%, n’est-ce pas ?

La bonne réponse à cette question est : ça dépend 😉.

En effet tout rendement élevé comporte un risque. N’écoutez pas ceux qui vous prétendent le contraire. Si l’on vous promet un rendement à 12% sans risque, partez en courant !

Le risque ne doit pas être évité à tout prix, il doit être géré. En effet si vous voulez sécuriser votre épargne à 100%, vous obtiendrez un rendement très faible, par exemple le rendement de 0,75% du Livret A. Ce rendement étant inférieur à l’inflation, votre épargne perd de son pouvoir d’achat.

Il faut savoir prendre des risques intelligents, par exemple en plaçant une partie de votre épargne en actions ou dans des dispositifs présentant un avantage fiscal.

Il faut aussi gérer ce risque dans le temps. A l’approche de votre retraite, vous allez progressivement sécuriser votre épargne en prenant vos gains, et revenir vers des placements surs qui vous créeront un revenu fiable.

Diversifiez !

La diversification est la principale méthode de gestion du risque. Diversifier, c’est tout simplement ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Qu’est-ce qu’un patrimoine bien diversifié ? C’est un patrimoine investi dans des actifs, des biens, une entreprise, ou des produits financiers qui ne sont pas soumis aux mêmes facteurs de risque. Par exemple, les prix des actions ne baissent pas dans les mêmes conditions que les prix des obligations. Votre entreprise ou votre immobilier locatif continueront à rapporter si la bourse baisse.

La diversification est un principe de bon sens. Mais attention, ce principe est plus difficile à mettre en œuvre qu’il n’y paraît. Il ne s’agit pas de multiplier les placements choisis au hasard.

Conclusion

Si vous voulez vous constituer un patrimoine pour compenser la baisse de votre revenu au moment de votre départ en retraite. Bravo !

Retenez bien ces quatre clés : Anticipation, capitalisation, sécurisation, diversification.

Contactez pour que nous vous aidions à les mettre en pratique par des conseils personnalisés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.